Choisir la langue :
diplôme universitaire recherche pour l'éducation numérique

Partenaires

Le laboratoire Trigone - CIREL (EA 43504), Univ Lille1 Sciences et Technologies

Les activités scientifiques de Trigone-CIREL portent sur quatre principales thématiques. Ces thématiques sont organisées en pôles qui constituent l’espace dans lequel se structure et s’organise la vie scientifique du laboratoire et de chacun de ses membres. 

Deux thématiques sont liées à la notion de « dispositif de formation », selon des perspectives différentes mais complémentaires :

Apprentissage, Dispositif, Alternance et/ou Numérique  (pôle ADAN, coord. Annie Jézégou)
Les recherches portent sur les jeux d’influence ou d’effets réciproques existants entre les dynamiques psychologiques et sociales des apprenants adultes et les dispositifs d’alternance et/ou numérique.

COnceptions, Développements, Effets et USages des dispositifs de formation (pôle CODEUS, coord. Gilles Leclercq)
Les travaux sont associés à l'usage et aux propriétés des dispositifs de formation.

Les deux autres thématiques renvoient au rapport des adultes à la formation et aux savoirs :

Dynamiques Identitaires et Rapport(s) à la Formation en situations de transition (pôle DIRF, coord. Mokhtar Kaddouri) 
Les recherches ont pour objet l’analyse des relations d’inter-détermination entre processus de constructions identitaires et rapport(s) à la formation chez des adultes en situations de transition socioprofessionnelle et existentielle.

Formation, Insertion Langues et Sciences (pôle FILS, coord. Olivier Las Vergnas ) 
Les travaux portent sur les processus de formation et d'acquisition de compétences de base des adultes dans le domaine des langues et des
sciences. 

Dans le cadre du DU REN c'est principalement le Pôle ADAN qui est sollicité:

Le pôle « Apprentissage, Dispositif, Alternance et Numérique (ADAN) » réunit 18 personnes (dont 4 doctorants)
Les recherches conduites par ce pôle portent sur les jeux d’influence ou d’effets réciproques existants entre :
1. les dynamiques individuelles et/ou collectives des apprenants, vues sous l’angle de l’apprentissage autodirigé, de l’analyse réflexive sur l’expérience, de l’apprentissage par la collaboration, du développement de compétences et de la professionnalisation;
et
2. les dispositifs de formation en alternance et/ou numérique (e-learning, blended-learning, Mooc, serious-games, e-portolio, baladiffusion, simulateurs, etc.)
L’étude de ces jeux d’influence ou d’effets réciproques est réalisée à partir de trois niveaux itératifs et complémentaires d’analyse et de formalisation :
Le niveau « micro » : il porte sur les dynamiques individuelles et/ou collectives à l’œuvre dans l’usage par les apprenants eux-mêmes (adultes et jeunes adultes) des dispositifs dans la construction d’environnements personnels d’apprentissage. Ces dynamiques sont étudiées sous l’angle motivationnel : projet, choix, engagement, persistance, etc. (Heutte, Jézégou, Obajtek) métacognitif : stratégies, comportements, autorégulation (Jézégou), relationnel : collaboration/ coopération, entre-aide, etc. (Caron, Heutte, Jézégou), de la transposition de savoirs et de pratiques (Becceril-Ortega) ou encore de la genèse instrumentale (Caron) ;

Le niveau « méso » : 
il renvoie aux caractéristiques organisationnelles (Boudjaoui, Jézégou, Mebarki), didactiques (Becceril-Ortega), socio-pédagogique (Alvares, Jézégou, Obajtek), socio-pédagogiques (Alvares, Jézégou, Obajtek), technico-pédagogiques (Caron, Jézégou) et instrumentales (Caron, Becceril-Ortega) des dispositifs numériques de formation et/ou des dispositifs en alternance ;

Le niveau « macro » : 
il s’intéresse aux enjeux et contextes politiques, socio-économiques et/ou institutionnels ainsi qu’aux freins et aux ressources liés au développement des dispositifs de formation pour adultes (Mebarki, Obajtek), notamment au regard de la mise en place, du déploiement et de l’évaluation de dispositifs numériques (Alvares) et/ou d’alternance éducative (Boudjaoui), de la professionnalisation des acteurs (Caron, Mebarki).

Les recherches conduites se situent dans le champ des Sciences de l’Education, tout en mobilisant les apports de plusieurs disciplines contributives telles que : la psychologie cognitive et conative, la psychologie sociale, l’informatique (EIAH), la socio-économie et les sciences de gestion (théories des organisations).  Elles relèvent principalement de démarches de recherche basées sur des méthodologies mixtes de recueil et d’analyse des données.

Lien vers Trigone: http://www.trigone.univ-lille1.fr

Le laboratoire TECFA, Université de Genève

TECFA est une unité active dans le domaine des technologies éducatives, faisant partie de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education - Université de Genève.

TECFA est une unité académique active au sein des technologies éducatives. Elle appartient à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education de l'Université de Genève. Elle est dirigé par Mireille Bétrancourt, et inclut environ 20 collaborateurs.

Les recherches à TECFA couvre un large champ d'investigation, incluant : les implications cognitives liées aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, à l'apprentissage collaboratif, aux effets cognitifs des logiciels éducatifs, à la collaboration assistée par ordinateur, aux systèmes d'information en éducation, au multimédia, à l'apprentissage et à l'enseignement à distance.

Depuis l'automne 1994 TECFA offre un diplôme postgradué (niveau DESS) en Sciences et Technologies de l'Apprentissage et de la Formation (le "STAF"). En 2005, ce diplôme a été réorganisé sous forme de "Master of Science in Learning and Teaching Technologies". TECFA a apporté son soutien à de nombreuses formations, et a participé à plusieurs projets européens. Depuis sa création, ce diplôme combine activités en présentiel (6 semaines par an) et séquences de formation à distance. TECFA a été un pionnier dans la conception d'un campus virtuel favorisant une approche constructiviste.

lien vers le TECFA: http://tecfa.unige.ch/

L'IFIC

Créé en 2012 suite à un accord entre le gouvernement tunisien et l’Agence Universitaire de la Francophonie, l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance s’est donné pour missions de :

  • aider les établissements d’enseignement supérieur à faire face aux nouveaux défis de l’éducation en les appuyant dans la définition de leur politique d’enseignement numérique
  • offrir aux universités un espace de recherche dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE)
  • organiser un espace d’innovation favorisant le développement et la modernisation des systèmes éducatifs
  • favoriser l’intégration des systèmes d’information en milieu universitaire
  • encourager le développement d’une approche participative de la création des savoirs en respectant diversités culturelle et linguistique

lien vers l'IFIC : http://ific.auf.org/